Invité sur le plateau de L’Instant de Luxe, Frédéric Taddeï est revenu sur son départ soudain de France Télévisions en 2018 et a avoué qu’il ne s’était pas fait que des amis durant sa carrière à la télé.

Frédéric Taddeï a commencé sa longue carrière de journaliste dans les années 90. Après avoir lancé le journal Maintenant, il collabore à la rédaction de plusieurs autres magazines, tels que Actuel ou Le Figaro Magazine, en plus de ses autres activités à la radio.

C’est en 1994 qu’il fait ses débuts à la télévision sur la chaîne Canal +, en tant que chroniqueur dans l’émission Nulle Part Ailleurs jusqu’en 1998. Il présente ensuite jusqu’en 2006 l’émission Paris Dernière, diffusée sur la chaîne Paris Première. Puis il rejoint le groupe France Télévisions pour animer l’émission consacrée aux arts plastique, D’art d’art !, lancée en 2002 sur France 2 et qui le fera connaître du grand public.

Un fin de collaboration soudaine
À la rentrée 2006, Frédéric Taddeï anime le programme Ce soir (ou jamais !), d’abord diffusé sur France 3 avant de basculer sur France 2. L’émission de débat a fait polémique à plusieurs reprises, notamment à cause des sujets évoqués et des personnalités contestées invitées sur le plateau. Le journaliste s’était défendu en 2013 dans C À Vous face à Philippe Cohen, qui l’accusait d’inviter des « cerveaux malades » :

Je m’interdis d’être le procureur ou le défenseur des uns et des autres […] Il y a des gens que ça choque, je le comprends. Mais il ne faut pas regarder l’émission.

En juin 2016, victime de faibles audiences, l’émission prend fin. Frédéric Taddeï continue alors d’animer D’art d’art ! jusqu’en juin 2018 avant que la direction de France 2 décide de le remplacer par Adèle Van Reeth. Une fin de collaboration soudaine que l’homme de 60 ans n’a pas vu venir et a bien voulu évoquer sur le plateau de L’Instant de Luxe, pour Non Stop People.

« J’ai une dizaine d’ennemis dans le métier »
Invité de Jordan Deluxe ce mardi 20 avril 2021, Frédéric Taddeï a déclaré qu’il ne s’était pas fait que des amis au cours de sa longue carrière à la télé. Bien au contraire :

Au début, je n’en avais pas du tout, je trouvais ça louche. (…) Maintenant, j’ai une dizaine d’ennemis dans la télé, et il le savent ! Mais ce serait trop d’honneur de les citer.

A commencé celui qui présente désormais Interdit d’interdire sur la chaîne RT France. Et de se remémorer de mauvais souvenirs :

Ils m’ont fait des trucs ignobles, bien pire que la vie privée… Des trucs dégueulasses, on vous fait passer pour le contraire de ce que vous êtes.

Frédéric Taddeï a ajouté, non sans ironie :

Quand vous faites un métier comme celui-là et si vous n’avez pas d’ennemi au bout de plus de vingt ans de carrière, c’est que personne ne s’est aperçu que vous étiez là. Moi, il s’en sont aperçus !

Il est ensuite revenu sur son petit accrochage avec Patrick Cohen sur le plateau de C À Vous :

Patrick Cohen, il l’a fait devant moi, on a pu en discuter donc, c’est resté célèbre… Mais il y a tous ceux qui l’ont fait dans mon dos, quand je n’étais pas là…

Et de conclure, visiblement loin de s’en faire :

Mais ne vous inquiétez pas ! J’ai les noms dans mon portefeuille.

Ceux qui se reconnaîtront sont prévenus !